Map & Fork Blog, Voyage et cuisine du monde – Viaggi e cucina del mondo

Les beautés insoupçonnées du Luxembourg

Quand on a annoncé à nos amis qu’on partait au Luxembourg, les réponses ont été soit « vous allez ouvrir un compte en banque ? » soit « il y a quelque chose au Luxembourg à part des banques ? ».

sec-DSC_0559-
Le Château de Vianden

Et pour tout vous dire, on ne savait pas ce qu’il y avait à voir au Luxembourg avant de préparer ce voyage mais on a profité que ce soit à deux heures de Strasbourg pour y faire un saut. Et vous savez quoi ? On a vu des coins très charmants, des châteaux dignes de contes de fées, des vallées verdoyantes et au final on est ravis d’avoir eu la curiosité de visiter ce pays que l’on connaissait mal alors qu’il est si proche.

Partis le matin de Strasbourg, nous avons traversé la Lorraine en train et sommes arrivés à la gare de Luxembourg vers midi. La gare est très jolie soit dit en passant. Nous avons donc déjeuné en ville, dans l’ancien Casino Luxembourg, une salle des fêtes qui accueillait l’élite à la fin du XVIII°s  et a été transformée en forum d’art contemporain, avec son restaurant, le Ca(fé)Sino. Le menu n’est pas très long, ce qui est plutôt bon signe en général et les suggestions du chef se sont révélées être d’excellents choix… sans parler des desserts qui nous ont fait de l’œil dès l’entrée.

Nous avons ensuite repris notre sac à dos et avons poursuivi notre route vers la vallée de Mullerthal, aussi appelée la Petite Suisse Luxembourgeoise. On a vite compris pourquoi ce surnom. Après avoir sillonné la route entre les prairies et collines, nous sommes arrivés au Château de Beaufort. Ou plutôt aux Châteaux de Beaufort car il y a deux châteaux : un édifice qui remonte à la Renaissance et un autre qui date du Moyen Age.
Le premier n’est accessible qu’en suivant la visite guidée, qui en vaut la peine, en particulier pour le jardin magnifique et le garage qui abrite des voitures d’un autre temps. Le deuxième vous fera faire un saut dans le passé pour finir avec un petit remontant fait au château à base de groseille ou de cassis. Santé !

Pour rester dans le thème (les châteaux seront le fil rouge de cette saison, et pas seulement au Luxembourg) nous avons ensuite rejoint le Château de Larochette, un véritable terrain de jeu où l’on peut s’aventurer dans tous les recoins, sur les tours et remparts, parfait pour les grands enfants que nous sommes et pour avoir un point de vue imprenable sur la vallée.

En fin de journée, nous avons quitté la Vallée de Mullerthal pour rejoindre la région voisine : les Ardennes (oui, il y a aussi des Ardennes au Luxembourg, on en apprend tous les jours) et le village de Vianden. Nous avons mangé à l’auberge restaurant Aal Veinen Beim Hunn, où la carte rassemble des plats d’inspiration française, allemande et suisse, pour en faire un méli-mélo typiquement luxembourgeois. Chacun y trouve donc son compte, mais les plus heureux seront les carnivores qui pourront apprécier la viande grillée au feu de bois, d’autant plus que les portons sont abondantes.

grenouilles
Au Luxembourg aussi on mange des cuisses de grenouilles


Après le repos du guerrier à quelques pas de là, nous sommes prêts pour partir à l’assaut d’un autre château, le plus féérique de tous : le Château de Vianden. La pente étant raide, les moins courageux (oui, ça nous arrive aussi parfois) prendront le télésiège pour arriver au-dessus du château et n’auront ensuite plus qu’à descendre. C’est aussi l’occasion d’admirer toute la vallée, la vue est imprenable de là-haut.

Nous redescendons au village en traversant ses rues charmantes et fleuries, nous promenons le long de l’Our avant de récupérer nos bagages à l’hôtel. Nous mangeons sur la terrasse ensoleillée de l’Hôtel Petry et testons les tartes flambées locales. Différentes de leurs homologues strasbourgeoises, elles sont plus gourmandes car leur crème est mélangée à de l’œuf. Les végétariens apprécieront la tarte flambée « alsacienne » aux poireaux.

petry

Nous reprenons ensuite la route pour rejoindre le Château de Clervaux. Ici ce ne sont pas les remparts, tours et ponts levis qui nous ont attirés mais une exposition classée par l’Unesco sur le registre de la Mémoire du Monde. L’expo reprend des photos d’après-guerre de 273 artistes issus de 68 pays différents, elle s’appelle The Family of Man et juxtapose des clichés qui nous montrent ce que nous avons tous en commun, quelle que soit notre ethnie, culture, religion ou niveau de vie. On en est sortis assez émus, ce n’est pas triste ni larmoyant mais juste simple et beau.

Retour à Luxembourg ville pour la nuit. Notre hôtel se situe dans le quartier des affaires et ses buildings dorés, à deux pas de l’Orchestre Philarmonique de Luxembourg. Nous explorons rapidement le cœur historique de la ville, que nous visiterons le lendemain. Nous dînons au cœur de « l’îlot gastronomique »,  juste à côté du palais Grand Ducal. Le restaurant Am Tiirmschen propose des menus du terroir luxembourgeois avec des ingrédients 100% locaux, un vrai plus que nous apprécions.

Pour notre dernier jour à Luxembourg, nous visitons le Palais Grand Ducal. C’est évidemment un endroit à ne pas manquer mais il faut savoir qu’on ne peut y entrer qu’en suivant la visite guidée qui dure une heure et qu’on ne peut pas prendre de photos. On aurait bien voulu vous montrer les salons, les peintures et dorures de ce petit Versailles mais vous allez devoir le voir de vos propres yeux. Nous avons arpenté les rues du centre historique, où les boutiques de luxe côtoient les bars et kebabs, la place d’Armes où se tiennent régulièrement des concerts avant d’admirer le panorama sur la vieille ville depuis la Corniche.

Le Palais Grand Ducal

Intrigués par les énormes trous taillés dans la pierre que nous voyions juste en face, nous sommes allés voir de quoi il s’agissait et avons fini par visiter les Casemates du Bock, des galeries creusées dans la roche qui servaient à défendre la ville. Nous nous perdons dans les couloirs et escaliers de ce labyrinthe et comprenons pourquoi le panneau à l’entrée indiquait que la visite était déconseillée aux personnes claustrophobes et cardiaques. Nous poussons le même soupir de soulagement que tous les autres visiteurs au moment où nous sortons de la galerie et atteignons les arcades et leur panorama exceptionnel.

sec-DSC_0864

Pour finir cette visite en beauté, nous nous éloignons du centre-ville et nous dirigeons vers les rives de Clausen, dans l’ancienne brasserie. Si la cheminée de la brasserie est toujours là, l’usine a laissé place à une cour intérieure entourée de restaurants et bars, dont le restaurant Le Sud. La structure du restaurant est très particulière, nous nous en rendons compte dès l’entrée. Mais c’est en voyant les parois du dernier étage que nous réalisons que nous sommes en réalité dans un ancienne cuve de bière immense. L’ambiance de la salle principale est élégante, les murs de pierre rappellent le sud et donnent une impression de chaleur mais surtout nous nous sommes régalés. De l’entrée au dessert, le menu était savoureux et raffiné sans être pompeux, les portions parfaites et en plus le prix était largement abordable pour ce que nous avons mangé.

sec-DSC_1022

Nous avons profité de la terrasse ensoleillée et de sa vue panoramique pour prendre notre café avant de repartir vers la gare et poursuivre nos aventures sous d’autres cieux.

=A Savoir=

Avec la Luxembourg Card, vous pouvez visiter plus de 60 attractions touristiques et musées pour un, deux ou 3 jours et voyager gratuitement en transport en commun.

Et si vous aimez...
Left-up-arrow Supportez nous avec
un simple j'aime.

Laisser un commentaire